COMPRENDRE L’ÉCLAIRAGE

Pour vous aider, voici quelques explications sur des questions que vous pouvez vous poser.

Vous trouverez également un petit lexique des termes techniques liés à nos produits LED.

Diagramme de KRUITHOF

Le diagramme de KRUITHOF est un document de référence qui suggère la T° de couleur
la plus adaptée en fonction de l’intensité lumineuse 

Cycle CIRCADIEN

Le Cycle CIRCADIEN : lumière et horloge biologique.

Nous avons tous au sein de notre cerveau une horloge interne capable de réguler nos rythmes biologiques, c’est ce qu’on appelle le rythme circadien.

Deux phases de ce cycle sont importantes, il s’agit de la phase d’arrêt de sécrétion de mélatonine (hormone du sommeil) aux alentour de 7h30 et de la phase de début de sécrétion de mélatonine vers 21h00.

L’arrêt de la sécrétion et donc le réveil est favorisé par l’exposition à la lumière et en particulier la lumière bleue (cf paragraphe ci-dessous). A l’inverse, une surexposition lumineuse le soir perturbe la sécrétion de cette hormone et peut donc avoir des conséquences sur notre sommeil. Les écrans ayant un spectre de lumière assez riche en bleu sont de ce fait à éviter dans cette phase d’endormissement.

la lumière BLEUE

La lumière bleue faut-il en avoir peur ?

Le spectre d’une lumière qu’elle soit naturelle ou artificielle est composé de différentes longueurs d’ondes. Le domaine du visible ( de 380 à 780nm) contient ce que l’on appelle la lumière bleue qui s’étende de 380 à 500nm.

Nous entendons souvent que cette lumière bleue est dangereuse pour nos yeux! En réalité, seule la partie sous les 450nm appelée “Violet-Bleu” est considérée comme nocive et responsable entre autre de la DMLA. La lumière bleue “Turquoise” au dessus des 450nm est bénéfique, régule notre rythme circadien et contribue à notre bonne humeur. 

L’Indice de résistance aux chocs mécaniques .
Il décrit le degré de protection de votre appareil contre un choc mécanique externe.  C’est donc un indicateur de sa solidité.
Ce test réalisé à l’aide d’un balancier consiste à observer la réaction du produit soumis à l’énergie de trois impacts répétés.
IK 10 est la note maximale, signifie que le produit résiste à un impact de 20 joules soit 5 kg tombés de 40cm.

L’Indice de protection. Il évalue l’étanchéité du produit à des corps étrangers comme la poussière  ou des liquides. Le premier chiffre indique la protection aux corps étrangers solides et le deuxième l’étanchéité aux liquides. Si l’on se concentre sur le deuxième chiffre  qui est le plus utilisé dans des atmosphères exemptes de poussières: IP 2: aucune protection / IP44 : protection contre les projections d’eau venant de toutes les directions / IP65 : protection contre des jets d’eau puissants
L’Indice de rendu des couleurs Il rend compte de l’aptitude d’une source de lumière à restituer les couleurs d’un objet . Il est fixé dans les normes européennes de l’éclairage et compris entre 1 et 100. Pour la plupart des utilisations tertiaires le seuil minimum est de 80.
Le taux d’éblouissement d’inconfort (Unified Glare Rating) Il évalue la probabilité d’éblouissement dans une pièce donnée avec des luminaires donnés. Il est fixé dans les normes européennes de l’éclairage. Plus la valeur du facteur est élevée, plus la probabilité d’éblouissement d’inconfort est importante. L’UGR communiqué dans la fiche technique d’un produit est une chose mais c’est l’UGR dans le champs visuel de l’observateur, dans son environnement, qui est important. Pour cela l’étude d’éclairage est un outil précieux.
La Sécurité photobiologique des luminaires IEC622471, c’est votre sécurité! Cette norme définie des groupes de risques pour la peau et l’œil en fonction du temps d’exposition à la source lumineuse. Elle considère pour cela 2 types d’UV (ultra violet), les IR (infra rouges), les risques thermiques pour la peau et la rétine et enfin la lumière bleue. Groupe 0: signifie que la led utilisée ne présente aucun danger pour l’utilisateur quel que soit le temps d’exposition, nous ne vous  proposons que ça! Groupe 1: aucun risque photo-biologique dans des conditions normales d’utilisation; 1,5 min à 2h47 oublions les autres…
Le facteur de puissance. Par définition c’est le rapport qui existe entre la puissance active et la puissance apparente. Pour faire très simple c’est le pourcentage d’énergie qui profite au système électronique. Plus il est grand plus l’énergie consommée est exploitée pour éclairer. Les tubes fluorescent avec ballast ont un facteur de puissance très faible de l’ordre de 0,4 – 0,5.
Cette technologie permet tout simplement d’alimenter la LED sans transformation du courant par un transformateur. Elle réduit ainsi de 85% l’usage de l’électronique. Il en résulte une fiabilité inégalée et des performances de haut niveau. Cette technologie est économique et sûre
CTC, contrôle de la température de couleur La température de couleur décrit la “teinte” d’une source de lumière artificielle. Une température de 2700°K est considérée comme chaude car son spectre est composé majoritairement de radiations oranges et rouges; 4000°K est considéré comme neutre et 5000°K comme froid car riche en radiation bleues. La technologie CTC vous permet de régler la température de couleur de votre éclairage à l’installation mais aussi durant son utilisation pour certains produits.
Flicker free ou anti scintillement Pour faire simple, la plupart des dispositifs lumineux scintillent sans que nous le percevions. Ces scintillements peuvent être une source de fatigue, d’inconfort voire de mots de têtes.  Nous sommes vigilants à ça et la plupart de nos produits sont équipés contre ce phénomène. En s’approchant très près de vos éclairages, il est assez facile d’observer ces scintillements à l’aide d’un smartphone utilisé comme caméra, vous verrez alors des bandes claires/sombres alternées.
Dimmable ou variable Cela signifie tout simplement que vous pouvez faire varier l’intensité de votre éclairage à l’aide d’un variateur d’intensité
Recouvrable Cela signifie que le produit est recouvrable par n’importe quel isolant à l’exception des isolants projetés. Ces produits ont été conçus pour fonctionner dans ces conditions et leur dissipation de chaleur n’est pas compromise par le fait d’être recouvert. C’est un gage de fiabilité et cela facilite grandement la mise en oeuvre!
Comprendre l'éclairage